Eczéma Atopique : le supprimer naturellement

L’eczéma (appelé aussi dermatite atopique) est une réaction cutanée qui forme des squames rouges qui démangent énormément. La peau est irritée, sèche et a du mal a se réparer. Il s’agit en fait d’une réaction du système immunitaire qui cherche à chasser un corps jugé étranger. Cette maladie chronique touche 15% de la population Française !

eczema atopique : une vraie plaieEt elle a été multipliée par 2 en quelques années. En fait, toutes les maladies chroniques (sinusites, rhinites, eczema, psoriasis, arthite…etc) se développent de plus en plus. Et vu qu’elles ne sont pas malignes, on a tendance à peu s’en préoccuper. Pourtant elles peuvent gâcher la vie…

Elles viennent de notre changement de mode de vie. De notre alimentation de plus en plus lourde, d’un stress permanent.

De l’augmentation de la pollution et de la baisse du nombre d’heures de sommeil. Tous ces facteurs réunis rabaissent notre hygiène de vie et chargent notre corps de toxines.

Nous sommes en acidose, c’est-à-dire que notre corps est trop acide, au lieu d’être neutre. Ceci est causé par un excès d’aliments acidifiants (sucres, farines raffinées, viandes, produits laitiers), et à un stress élevé.

Deux solutions s’offrent à nous pour contrer l’eczéma atopique :

  • Changer de mode de vie, en adoptant des habitudes saines : manger sainement (aliments alcalinisants, l’inverse des aliments acidifiants, hypotoxique), faire du sport régulièrement, dormir correctement (au moins 8h), chasser son trop plein de stress (yoga, méditation).
  • aller voir un dermatologue pour se faire prescrire une crème à base de corticoïdes : cela fonctionne très bien, mais ce n’est pas bon sur le long terme pour votre santé. On soigne alors le symptôme et non plus la cause !

Les différents types d’eczéma

L’eczéma, c’est assez connu, et cela désigne les plaques rouges partout sur le corps. Mais il y a plusieurs types d’eczéma…

L’Eczéma séborrhéique : 

Il s’agit d’un eczéma qui forme des plaques jaunes, sur peau grasse. Il apparaît généralement dans les cheveux. Chez les nourissons, on l’appelle le « chapeau ». L’apparence étant inesthétique, cela rebute la plupart des parents, mais ce n’est pas dangereux. Chez l’adulte, il provoque la tombée de nombreuses pellicules, et peut s’étendre jusqu’à la poitrine, en passant par le visage, le cou et les oreilles.

Attention, il est parfois accompagné d’un champignon.

En général, cela touche les hommes adultes entre 20 et 40 ans, et les femmes à la ménopause.
Comme dans pas mal de cas, les poussées surviennent après un excès de stress ou sont dues à la pollution, ou encore à un manque de sommeil.

On incrimine aussi le Pityrosporum ovale (ou Malassezia furfur) et le Pityrosporum orbiculare comme cause de la maladie. Il s’agir de levures (champignons). Ainsi qu’un manque d’acide gras oméga-6.

L’eczéma de contact (ou dermatite de contact) :

Les crises sont simplement dues à une irritation de la peau, a cause d’allergies ou une simple irritation (savon, mousse, plastique, peinture…les causes sont multiples). La réaction peut arriver quelques dizaines de minutes après le contact ou bien instantanée. L’intensité varie selon la nature du produit en cause, en allant d’une rougeur à une ulcération.

Il est possible de faire le test cutané chez un médecin pour voir d’où vient le problème. Cela vient d’une réaction immunitaire, donc due à un contact, et souvent définitif une fois acquis. Par contre, on ne pense pas qu’il provienne de cause génétique. Il apparaît à l’endroit où à eu lieu le contact entre la peau et le produit, et peut s’étendre, voire même se généraliser par la suite.

Comment ça marche ?

Après un contact avec un produit, les antigènes (corps étrangers) vont passer dans l’épiderme et entre en contact avec les cellules de Langerhans qui vont faire appel aux lymphocytes T, cellules immunitaire. Celles ci vont essayer de neutraliser les antigènes et créer une inflammation : on a là, une réaction allergique.

Il y a de nombreux allergènes concernés et listés pour l’eczéma de contact : caoutchouc, chrome, cobalt, cuir, formol…etc.

Dematite atopique ou eczéma atopique : c’est dû aux peaux atopiques

definition eczema atopiqueC’est mon cas (en plus d’un peu d’eczéma séborrhéique) , et la forme la plus courante d’eczéma. Souvent les personnes atteintes de cet eczéma sont aussi asthmatiques ou allergiques à d’autres choses comme le pollen (rhume des foins), voire même des allergies alimentaires.

C’est dans la plupart des cas héréditaire, et malheureusement, on a de plus en plus d’allergies, cela vient de notre mode de vie actuel. C’est un sujet vaste et très intéressant. Le stress est aussi un facteur aggravant de ce type d’eczéma, bien qu’on ait encore peu d’études qui viennent appuyer cette information.

 

eczema probleme barriere cutanee

Le problème des peaux atopiques : une barrière cutanée qui ne remplit pas son rôle …

Selon la fondation pour la dermatite atopique, l’eczéma atopique est dû à des plaques rouges et une peau a
topique (sèche), et cela passe par une évolution par poussées.

Le problème de la peau atopique, c’est qu’elle ne fonctionne pas normalement. Elle laisse s’évaporer trop d’eau, et devient donc sèche. De ce fait, elle laisse passer trop d’agents allergènes, et crée donc une réaction inflammatoire..

Lorsque vous grattez trop vos plaques vous vous exposez à des complications …

La cellulite qui est une enflure de peau, qui devient rouge et fait mal (c’est souvent mon cas quand je fais des poussées), et chaude. Ou si vous vous grattez avec les mains / ongles sales, à une infection bactérienne des croutes au Staphylocoque, qui donne une apparence de miel cristalisé. On appelle ça les croutes mélicériques.

Les causes de l’eczéma atopique

eczema : nos conseilsLes causes sont nombreuses, mais pour globaliser d’une manière plus générale, l’eczéma est une inflammation de la peau, ce qui donne une plaque rouge. Ces inflammations sont souvent causées par un excès de toxines ou des allergies. Le gluten par exemple est un des facteurs de déclenchement de l’eczéma, tout comme le lait.

Le stress, une cause de la dermatite à ne pas négliger

Le stress déclenche également les crises d’eczéma. Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’eczéma est un message que vous fait passer votre corps, disant qu’il y a un problème. Vous pouvez le traiter avec des corticoïdes malgré notre article traitant des dangers de ceux-ci, mais vous ne feriez que repousser les symptômes, forçant votre corps à « se taire », en ne l’écoutant pas. C’est ce que fait la médecine allopathique.

Dans les médecines douces, on essaye plus de comprendre le message du corps. Parce que forcer le corps à se taire peut entrainer des maladies encore plus graves, comme l’asthme.

La dermatite atopique n’est pas contagieuse, fort heureusement, mais très souvent héréditaire (consultez notre article sur l’eczéma lié au rhume des foins). Si vous avez des antécédents d’allergies, d’asthme, des parents qui ont déjà eu de l’eczéma ou des problèmes de ce genre, vous avez plus de chances d’en développer. Ainsi votre corps « privilégiera » la dermatite atopique pour s’exprimer : le moindre stress et votre eczéma ressort.

C’est ainsi pour vous, tandis que d’autres auront des rinhites ou sinusites à répétition par exemple.

Des causes multifactorielles, mais un seul vrai coupable : notre mode de vie

Pour résumer, les causes de l’eczéma sont multifactorielles, et la liste ici présente n’est pas exaustive mais voici quelques causes :

Le stress : on retrouve souvent un choc émotionnel comme cause de poussées d’eczéma. C’est un facteur qui revient souvent lorsque l’on sonde les personnes qui en souffrent.

  • La génétique : on dénombre 70% des personnes atteintes par la maladie ayant un parent aussi atteint de cette maladie (dans mon cas, mon père en a beaucoup eu)
  • L’alimentation moderne : la dégradation de notre mode de consommation fait que nos intestins sont perméables et laissent passer les toxines qui vont dans le sang et doivent bien sortir quelque part : elles sont sensées être filtrées par les reins et le foie, mais une fois surchargés, c’est la peau qui prend le relai.
    • On dénombre notamment beaucoup d’allergies alimentaires :
      • Soja
      • Gluten
      • Lait de vaches
      • Oeufs
      • Arachides
      • … et j’en passe

Ce qui cause aussi souvent l’eczéma, c’est une réaction trop forte de notre système immunitaire. On peut aussi penser à un usage excessif de savons qui vont amener à une délipidation de la peau et donc afaiblir la barrière cutanée.

On pense également, de plus en plus que les allergies sont aussi dues à une trop forte aseptisation lors de notre enfance : en effet le système immunitaire aurait besoin de contacts avec les infections pour être stimulé pendant la petite enfance. Mais on fait de plus en plus attention à ce que font nos enfants, et on les empêches justement d’être en contact avec ces infections.

Si vous ne savez pas précisément ce que vous avez, allez vérifier si vous avez les symptomes de l’eczéma.

 

  • Taches rougeâtres sur le corps (notamment dans les plis des articulations : cou, bras, genoux)
  • Peau sèche (ou atopique), devenant rèche
  • Des croutes dues aux sessions de grattage intempestives
  • Des démangeaisons qui peuvent être intenses et parfois même mener à l’insomnie (ça m’est arrivé)

On observe aussi parfois :

  • Des démangeaisons quand on transpire (souvent au niveau des plis des articulations encore)
  • Inflammation de la peau derrière les oreilles
  • Epaississement de la peau à la base des poils

Voici une vidéo intéressante :

Soigner votre dermatite atopique naturellement

De nombreux facteurs…

soigner l'eczemaNous avons publié de nombreux articles concernant les remèdes pour l’eczéma. Et ils sont nombreux. Notre approche se base plus sur le soin à long terme, et donc la recherche de la cause plutôt que de soigner le symptôme comme le fait la médecine allopathique.

L’eczéma et le stress ?

L’eczéma est fortement lié au stress, et nous vous conseillons déjà de traiter votre stress, car il entraine bien plus de problèmes que l’on pourrait le croire, surtout si vous avez un stress chronique permanent. En plus de causer des problèmes de peau, le stress oxyde l’organisme et nous fait vieillir prématurément. C’est pour cette raison que nous recommandons la méditation sur une base régulière à tous nos lecteurs.

La méditation pour lutter contre le stress … et contre l’eczéma

En effet, la méditation, outre ses multiples bienfaits, permet de réduire fortement son stress quand il est chronique, avec une pratique régulière.

Vous n’avez pas besoin de la pratiquer 3 heures par jour, seulement 10 à 30 minutes par jour sont nécessaires, et les résultats ne se feront pas tarder à apparaître, puisqu’ils seront visibles dès 3 semaines de pratiques. Essayez-vous donc à cette pratique sur une base quotidienne, le soir ou le matin, peu importe, c’est quand vous avez le temps.

Il faut entreprendre une vraie démarche pour soigner l’eczéma naturellement, et celle-ci peut prendre du temps, mais la recherche de la cause de votre eczéma pourrait vous éviter bien des maux.

Vous pouvez également faire de la cohérence cardiaque, qui fonctionne bien et permet de faire descendre le niveau de stress, et prend environ 5 à 15 minutes par jour.

Il y a également les massages, et notamment les massages de certains points d’acupressure comme le point Shen Men en médecine chinoise, qui fonctionne bien pour faire descendre le stress.

L’alimentation et son rôle dans l’eczéma

Ce qu’il faut comprendre, c’est que votre alimentation joue également un grand rôle dans l’apparition de vos plaques d’eczéma, et il se pourrait que votre corps soit engorgé de toxines dues à notre mode de vie actuel, et il convient donc de reprendre le contrôle sur celui-ci.

Le gluten est par exemple, un des facteurs possibles pour de nombreuses maladies dont l’eczéma, car tout comme le lait, nous ne digérons pas la protéine et ne sommes pas fait pour ça. Ce qui rend nos intestins poreux, et laisse passer les toxines qui créent les inflammations cutanées.

Veillez à bien nettoyer votre corps, et surtout vos intestins pour ne plus souffrir d’eczéma, c’est un excellent début. Dans l’article sur le gluten, nous vous donnons des solutions concretes pour remplacer le gluten, les alternatives sont plus chères pour vous verrez énormément d’aspects positifs.

L’hydratation de la peau à ne pas oublier :

Bien sûr, veillez à bien hydrater votre peau qui est martyrisée par toutes ces inflammations. Vous devez après chaque douche, vous passer de la crème sur quasiment tout le corps pour qu’elle reste bien hydratée. Le beurre de karité possède de bonnes propriétés pour curer l’eczéma.

Nous vous conseillons donc plein de ressources, toutes ayant une approche naturelle du soin de l’eczéma, allant de la naturopathie à l’alimentation sans gluten et sans lait. Pour de plus amples informations consultez l’article « Comment atténuer son eczéma« .

Les cures thermales, une solution viable ?

Il semblerait que les cures thermales aient un véritable effet bénéfique pour lutter contre l’eczéma. Elles sont pour la plupart remboursées par la sécurité sociale, si vous vous la faites prescrire par votre médecin traitant.

Bien sur, il faut aller dans une station thermale spécialisée en dermatologie pour que les effets soient vraiment bénéfiques et que le personnel soit formé.

Les solutions naturelles à appliquer directement :

Vous pouvez commencer par voir du côté de l’argile, ainsi que notre article pour l’eczéma au visage.

Il semblerait également que le vinaigre de cidre ait beaucoup d’effets bénéfiques contre tout type d’eczéma. A prendre en voie interne (avec la cure de jarvis) mais aussi en application externe directement sur les plaques.

Pour éviter les démangeaisons, appliquez quelque chose de froid, comme des petits pois congelés que vous laissez  dans leur sachet. Cela aura pour effet de vous calmer (au moins) des démangeaisons.

Parce que le plus souvent, les démangeaisons aggravent encore plus, et permettent à la maladie de progresser. Parce que ce sont les bactéries qui vont créer une démangeaison, et le fait de gratter rajoute des bactéries. Il faut donc éviter de se gratter, mais je sais d’expérience que c’est très difficile.

Share this Story